Principaux résultats de l’étude auprès des professionnels

Nous avons récolté 29 questionnaires de professionnels ce qui n’est pas représentatif. Voici ici les principaux résultats avec l’analyse réalisée. N’hésitez pas à lire le mémoire pour avoir les résultats détaillés.

La majorité des répondants aux questionnaires sont des praticiens orthophonistes, ergothérapeutes et éducateurs/aides médico-psychologiques/moniteurs éducateurs :

  • D’après les réponses aux autres questions, il s’agit des professionnels les plus impliqués dans la réalisation des cahiers de vie.
  • Corrélation liée au fait qu’ils soient majoritaires en nombre de réponses ou sont-ils vraiment les plus concernés par la mise en place des cahiers de vie ?

Concernant l’âge de mise en place des cahiers de vie, nous remarquons que les cahiers de vie sont plus fréquemment mis en place entre 6 ans et 8;11 ans.

Concernant la mise en place du cahier de vie :

  • Il n’est pas mis en place par la majorité des professionnels  répondants (mise en place du cahier de vie dans 45% des cas) 
  • Il demeure certaines personnes qui ne connaissent pas le terme « cahier de vie » (7%).
  • Certains professionnels ont arrêté de mettre en place des cahiers de vie (17%), mais il n’est pas possible d’analyser leurs réponses car tous ont donné une réponse différente.
  • Pour les professionnels ne suivant pas d’enfants avec des cahiers de vie (31%), la majorité indique qu’il s’agit d’un manque d’information ce qui justifie la mise en place de ce site internet. Le manque de temps, souligné par les professionnels, pourrait être résolu par la mise en place de cahiers de vie, au niveau numérique, puisque cela permet, une fois le logiciel ou l’application pris en main, un gain de temps important par rapport à un cahier de vie papier. L’absence d’intérêt des professionnels de l’établissement, s’il provient d’un manque d’information, peut encore une fois, être améliorée en les informant via un support dédié. 

Professionnels suivant des enfants possédant un cahier de vie :

  • Idéalement, tous les professionnels de l’établissement devraient participer à la réalisation du cahier de vie en ajoutant des photos de l’enfant dans les différentes activités proposées (Llyod, 2011 ; cité par McBride, 2011). Or, cela ne semble pas être le cas dans tous les établissements. Nous nous sommes demandé ici si la question n’a pas été parfois mal comprise, les répondants indiquant dès lors les professionnels concernés par la mise en place de l’outil et non simplement par l’étayage.
  • Il en est de même pour les personnes enrichissant le cahier de vie en dehors de l’établissement : les professionnels de l’établissement, la famille et les personnes en charge de la garde de l’enfant doivent participer à la mise en place du cahier de vie (Cataix-Negre & Zucman, 2011).
  • Dans la majorité des cas, le cahier de vie est réalisé pour un patient avec un professionnel ce qui faciliterait la mise en place d’un cahier de vie numérique, les situations de groupe s’y prêtant moins.
  • De même, la majorité des cahiers de vie est réalisée à partir de documents dactylographiés imprimés ce qui signifie qu’il existe déjà un premier passage par le numérique pour les participants.
  • Il demeure encore certains établissements où les cahiers de vie ne sont pas disponibles pour l’enfant quotidiennement mais uniquement à chaque vacances. Toutefois, le cahier de vie est un outil de communication à part entière et il est donc nécessaire de le laisser tout le temps à disposition de l’enfant (Cataix-Negre & Zucman, 2011).
  • Concernant la finalité du cahier de vie, la communication avec les parents prime sur l’émergence d’une communication alternative et améliorée. Or, il s’agit plutôt du rôle du « cahier de liaison » ou « cahier de correspondance » (É. Cataix-Nègre, 2013).

Intérêt du numérique :

  • Une majorité de participants (78%) se positionne en faveur d’un outil numérique.
  • Cependant, ces derniers ne connaissent pas les outils existants, ce qui justifie la mise en place de supports d’information.
  • Parmi les inconvénients cités au numérique : investissement financier important pour les familles, nécessité de disposer d’un niveau informatique élevé. Ces deux informations ont orienté la recherche puisque nous nous sommes donc concentrés sur les logiciels peu coûteux et nous avons décidé de mettre en place des tutoriels qui aideront les professionnels à mettre en place des cahiers de vie numériques.
  • Concernant les avantages du cahier de vie numérique : apport du multimédia Nous avons donc utilisé des applications et des logiciels permettant d’ajouter des contenus multimédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *